Historique

En 2013

Fotolia 6024770 xsActuellement, la Fondation gère les établissements suivants :

  • Une maison d’Enfants à Caractère Social : l’I.S.E. de Tourny, situé à Périgueux
  • Un Institut Médico Educatif : l’I.M.E. de Neuvic
  • Un Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique : l’ITEP de Neuvic/St Astier
  • Un Service d’Education Spéciale et de Soins A Domicile : le SESSAD de Dordogne Ouest,
  • L’APEA ; structure d’Accueil Pour Enfants et Adolescents Autistes : située en premier lieu à Champcevinel,
  • Un centre de formation situé à Neuvic,
  • Une structure hors habilitation : le Centre d’Accueil, situé à Neuvic
    .

Années 1960

A partir des années 60, le personnel des deux établissements de la Fondation s’est progressivement  laïcisé et professionnalisé ; des directeurs sont nommés au milieu des années 70.Fotolia 8233394 xs

Au début des années 70, la Fondation se sépare du bureau de bienfaisance (devenu « bureau d’aide sociale »), de l’école primaire et de l’institution Sévigné.

En 1973, la communauté religieuse se retire de la maison d’enfants.

En 1985, la communauté religieuse qui oeuvrait à Neuvic, s’installe dans une maison indépendante à proximité, puis se retire de l’ IME en 1993.  

De nouveaux statuts sont adoptés en 1976 et un nouveau règlement intérieur de la Fondation en 1987.

Années 1950

En 1950, les époux Challe font don du Château de Neuvic et de ses dépendances à la congrégation des Sœurs de Nevers.

En 1952, la classe médico pédagogique, ouverte en 1950 sur le site de Périgueux, et qui  accueille des jeunes filles relevant de l’éducation spécialisée, est transférée sur Neuvic.Fotolia 5369765 xs

Ainsi, à la fin des années 50, la Fondation gère : 

  • Une maison d’enfants (l’ex-orphelinat) sur le site de la rue Barbecane à Périgueux (50 jeunes filles accueillies)
  • Un IMP au Château de Neuvic qui accueille environ 70 jeunes filles
  • L’école primaire de la rue du Plantier à Périgueux
  • L’institution Sévigné rue Victor Hugo à Périgueux
  • Le bureau de bienfaisance

Années 1900

Ainsi, en 1926, l’établissement reçoit 240 enfants dans le cadre d’un pensionnat, d’un externat avec classes, d’un refuge, et d’un orphelinat ; un bureau de bienfaisance jouxte cet ensemble.1850003 herisson 1 mois devant un fond blanc

Année 1853

Sous l’impulsion de la municipalité de Périgueux, la Fondation Hospice des Orphelines de Périgueux a été créée en 1853, pour gérer un orphelinat qui avait été ouvert en 1848  ; confiée désFotolia 3564981 xs l’origine aux Sœurs de la Charité de Nevers, elle a déposé ses statuts le 18 Février 1853. Un décret de Napoléon III en date du 24 Juin 1853 reconnaît la Fondation d’utilité publique.

Des bâtiments sont cédés à la Fondation, ou achetés par les soeurs rue du Plantier et rue Barbecane à Périgueux.